• lire l'article v

3 expériences du bout du monde sans quitter le pays

Paris bye bye

Tout ça, c’est la faute d’Instagram. A force de passer votre temps à cœurer les photos trop belles de vos amis éparpillés partout sur la planète, vous en êtes arrivée à deux conclusions :


- Ces gens-là n’ont pas d’emploi
- Ces gens-là sont donc rentiers

 

Ayant un job et pas de rente, vous ne pouvez pas franchement les rejoindre sur un coup de tête. Également frustré, Gustave s’est débrouillé pour vous trouver trois expériences “tour du monde” sans quitter la France et donc sans se ruiner. Prends ça Instagram.

 

Rosalie

 

1 - Pas besoin d’aller en Australie pour voir les étoiles
Vous montez en téléphérique en haut du pic du Midi pour retrouver 25 passionnés d’astronomie en train d’observer les cieux dans des conditions exceptionnelles. Une fois le soleil couché (c’est beau), les étoiles se pointent dans le viseur de la coupole Chavin, équipée d’un télescope de 400 mm (c’est très beau), le tout commenté par un animateur professionnel expert du sujet qui vous berce de ses histoires de loupiotes spatiales avant que le soleil ne se lève sur la chaîne des Pyrénées. C’est très, très beau.
--
Les soirées étoilées du Pic du Midi
99 € par personne avec un repas
Le site qui explique tout est

 

2 - Pas besoin d’aller à Venise pour faire une balade magique en bateau
Gilles est ancien marin-pêcheur, ex-charpentier et surtout gros maboule de son bassin d’Arcachon à lui. Le type connaît tout, du moindre voisin à la moindre bestiole. Il vous installe sur de confortables coussins à l’avant de sa pinasse, bateau tradi en bois capable de se faufiler dans les plus petits chenaux cachés du bassin, vous invite à ouvrir votre bouteille de blanc, quelques huîtres et commence à vous raconter l’histoire du coin. Passionnant. 

--
Gilles Brachet et sa pinasse
De 25 à 40€ par personne
Contact : pinassedepiquey@gmail.com
Le site est ici

 

3 - Pas besoin d’aller en Mongolie pour faire du cheval dans les plaines
L’Auvergne, on n’y pense jamais assez. Alors que c’est beau, c’est grand, il y a des montagnes et plein de gens sympas. Si vous leur demandez quelle est la meilleure expérience à vivre chez eux, ils prendront la peine de vous répondre qu’à part manger du Saint-Nectaire au pied de son arbre, on peut s’amuser à se croire en Mongolie en traversant le plateau du Cezallier à cheval. Cheveux au vent, volcans aux pieds, plaines à perte de vue et, bien sûr, un morceau de Saint-Nectaire dans la poche.
--
Plein d′infos au 04 73 34 86 06
Le site qui explique tout est

 

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v