• lire l'article v

Courrier des lecteurs

insolite

A force de nous harceler avec vos questions comme “pourquoi met-il sa main dans son caleçon en regardant le foot ?”, vous avez fait naître en nous l’idée d’une rubrique occasionnelle. Un marronnier comme on dit dans la presse, un truc qui existait partout sauf chez nous et que vos drolatiques interrogations nous ont donné envie de lancer. Alors voilà, sans tambour ni trompette, l’inauguration officielle de notre courrier des lecteurs. Et plutôt que de vous fournir des conseils arrosés à la psychologie de comptoir, nous avons préféré nous amuser avec vous. A lire au second degré.

 

Envoyez donc vos questions à raphael@gustave-et-rosalie.com dès aujourd’hui. Il se chargera de nous les transmettre. Il est bien brave Raphaël.


Depuis que je me suis coupée les cheveux, il ne me désire plus. Est-ce lié ?

Laura, Paris, 32 ans selon les organisateurs,

37 selon la police

 

Chère Laura,

 

Tout comme la force de Samson était concentrée dans son scalp, c’est aussi là que pour beaucoup d’hommes se situe la sensualité de leur femme. Donc en attaquant ta belle crinière à coups de ciseau, tu as sacrément endommagé ta force de séduction. Tu l’as fait en écoutant les conseils de ta meilleure amie Annette c’est ça ? Mais Annette, elle est célib’ depuis quand déjà ?
Allez, le temps de faire la soustraction, tes cheveux auront repoussé. Un peu.


Gustave

 

Dans ses ballerines, elle pue des pieds. Comment lui dire ?

 

Romain, Dijon, 27 ans


Cher Romain,

 

Tu t’es enfin aperçu que la femme n’est pas parfaite, et que, parfois, de son corps émane des effluves peu enchanteresses. Mais la femme, sache-le, en est tout à fait mortifiée puisqu’elle sait qu’elle doit passer son existence à faire croire aux hommes qu’elle ne fait jamais caca, qu’elle n’a pas besoin de déo et que jamais, ô grand jamais, elle ne pue des pieds. Lourd fardeau. Pourtant, à force de ne pas enlever ses ballerines en ta présence, de leur faire passer la nuit sur la terrasse et de se badigeonner les pieds de lingettes, elle n’imagine peut-être pas qu’elle est, plus ou moins, en train de marcher dans deux gros Saint-Nectaire périmés.

 

Seulement voilà Romain, je t’explique : elle se fait belle POUR TOI. Elle veut TE PLAIRE. C’est parce que ton existence toute entière escorte de nauséabonds relents de misogynie qu’elle se voit obligée de devenir une caricature de femme. En gros, si tu lui avais acheté des ballerines en cuir, tu n’aurais aucun problème. Ça coûte certes un peu plus cher qu’un Saint-Nectaire périmé, mais il faut savoir ce qu’on veut.

 

Rosalie

 

Pourquoi ne comprend-il pas quand je lui dis tous les matins de mettre sa tasse à café dans le lave-vaisselle ?

 

Anne-Sophie, Marseille, 31 ans selon les organisateurs,

39 selon la police

 

Les hommes sont des créatures simples le soir, simplistes le matin. Demander à un Gustave de comprendre pourquoi, alors que son cerveau ne fonctionne qu′à 23%, il y a un évier ET un lave-vaiselle est bien trop ambitieux. Dis-toi ceci : quand il arrive à la cuisine sa tasse à la main, il ne prévoit pas de la mettre dans un endroit en particulier. Il prévoit de s’en débarrasser. Pourquoi diable le LV perd-il à la fin ? Tout simplement parce que les hommes du monde entier passent le plus clair de leur temps à faire des rapports coup/avantage.

 

Exemple :


Coût immédiat de mettre la tasse dans la machine = ouvrir la machine + se baisser + possiblement renverser la fin du café sur ses pompes


Avantage immédiat de mettre la tasse dans la machine = NULL

 

Ok ? Maintenant observe ceci :

 

Coût immédiat de mettre la tasse dans l’évier = NULL

Avantage immédiat de mettre la tasse dans l’évier = ne pas ouvrir la machine + ne pas se baisser + ne pas changer de pompes

 

Attention, un nouveau morceau d’équation vient ensuite se greffer ici :

 

Coût non-immédiat de mettre la tasse dans l’évier = se faire engueuler le soir

 

Seulement voilà, le Gustave du matin se cogne du Gustave du soir. Et ça, aucune équation ne pourra jamais l’expliquer.

 

Gustave

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v