• lire l'article v

Des gyozas comme à Tokyo

Paname Délices | 14 Janvier 2016

Il vous regarde, souffle, piétine dans le salon. Pourquoi ? Parce que Gustave est un gamin et qu’il déteste que vous passiez des heures avec votre mère au téléphone. Il n’envisage même pas que l’on puisse se raconter tant de choses. Il ne comprend pas que ce soit important.

C’est ce que vous tentez de lui expliquer ce soir, assis collés-serrés entre les blocs noirs et les blocs rouges d’Hakata Choten, votre nouvelle minus cantine japonaise. Affamée, vous laissez finalement s’installer un long silence, pour déguster votre tonkotsu ramen, le meilleur bouillon de Paris, préparé pendant 24h dans un os de porc. Pendant ce temps-là, Gustave attaque ses gyozas, stars du menu, auréolés du titre de champions du Japon. Et c’est là que vous trouvez l’argument massue. Si ces gyozas sont les plus délicieux, c’est parce que la recette se passe dans la famille depuis plus de trois générations. D’où l’intérêt de la transmission, mon cher Gustave.

Rosalie

Hakata Choten

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v