• lire l'article v

Etape 5 - l’écouter, encore et encore

Paname Délices

En ce moment Rosalie se plaint. De vous, du monde. Surtout de vous. Ne nous mentons pas, ce genre de déprime passagère ne se retourne pas comme ça. Il faut s’armer de patience. Puisque vous voilà condamné à écouter ses ronchoneries toute la soirée, vous avez préféré le faire au « Je thé…me ». 

De cette façon, vous vous retrouvez certes face à la boudeuse, mais avec au moins de quoi vous changer les idées dans votre assiette. Potage du marché puis onglet de veau sauce teriyaki, avant que n’arrive sur la table un clafoutis aux poires. Et si le contenu de votre dîner ne suffit pas à vous faire passer le temps (pendant que mademoiselle continue l’infini déballage de tout ce qui la contrarie sur cette terre), vous pourrez toujours perdre vos pensées dans le décor tout en théières de cette ancienne épicerie fine du XIXe, désormais classée monument historique. Soudain elle stoppe, regarde autour d’elle et réalise combien vous vous êtes montré patient toute la soirée. Banco, la patience a payé. Pourquoi ? Parce que le couple n’est pas un sprint. C’est une course de fond. 

Gustave

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v