• lire l'article v

L’Aria, le bar où rien n’arrive par hasard

tchin-tchin | 24 Août 2016

Selon le principe de raison suffisante, rien n’arrive jamais par hasard. En grand philosophe, vous avez compris qu’il en est de même pour cette complexe relation que vous entretenez avec l’Espagne. Tout commence à l’âge de 12 ans, quand vous vous découvrez une allergie sévère au curcuma en mangeant une paëlla. Deux ans plus tard, vous subissez une crise d’appendicite devant un Almodóvar. Pire, votre première copine vous a quitté à Barcelone.

Non, décidément, ce n’est pas vous qui rejetez l’Espagne, c’est elle qui vous rejette. Pour conjurer le sort, Rosalie décide de vous emmener régler ce problème à l’Aria. Sur la jolie terrasse piétonne, elle se charge de goûter la paella tandis que vous refoulez votre haine en avalant une divine tortilla accompagnée de son jamón. Vous ne dites rien mais c’est une tuerie. Le responsable, c’est le cuisinier qui vient vous demander si tout s’est bien passé. Le problème c’est que oui… Pire que tout, le monsieur est adorable et vous offre même une sangria et des churros au Nutella. Une si grande générosité qui vous fait penser que, tout compte fait, les Espagnols sont vraiment sympas. Puis, les regards complices de votre Rosalie et du cuisinier vous font comprendre qu’ils étaient de mèche. Rien n’arrive jamais par hasard.

Gustave

L’Aria, bar à tapas

46 Rue Daubenton, 75005 Paris
HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v