• lire l'article v

L’aventure c’est l’aventure

Paname Délices | 22 Avril 2013

C’est la revanche qui anime Rosalie en ce mercredi midi. Votre lyrique démonstration de la veille a eu l’effet escompté et la voilà qui doit enfin admettre votre supériorité en toute chose cinématographique. Pour la peine elle vous emmène au resto.

Enivré par la victoire, vous entrez sans trop regarder l’endroit puis commandez un Lelouch burger. Un Lelouch burger ? Un coup d’œil à droit : des story-boards plein les murs. Un coup d’œil à gauche, un producteur célèbre discute avec une actrice, plus célèbre encore. Vous percutez enfin. Ceci n’est pas n’importe quel resto, choisi à la hâte par une Rosalie tout juste sortie du boulot. Ceci est l’antre de Claude Lelouch. Antre qui servit de décor à une scène de la plus grande comédie française des années 70, « L’Aventure, c’est l’aventure ». On y voyait Ventura, Denner, Gerard, Maccione et bien sûr le grand Jacques Brel et sa mythique réplique : « Si j′aime les hommes, c′est pas tellement parce que c′est des hommes, mais c′est surtout parce que c′est pas des femmes ». Clairement il n’avait jamais rencontré Rosalie.

Gustave

Club 13

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v