• lire l'article v

Le couscous de Jaffar

Paname Délices | 22 Avril 2013

Année 1946. La France se reconstruit doucement et alors que l’image de la guerre rétrécit peu à peu dans le rétroviseur des chars Leclerc, elle change. De goût. Jaffar Achour ouvre, porte Saint-Martin, son Zerda Café, un restaurant berbère qui tient en l’air depuis tout ce temps, proposant l’un des -sinon le- meilleurs couscous de tout Paris.

La semoule est une légende, la confection passée de père en fils et l’endroit sorti tout droit d’un temps que les moins de cinquante ans n’auraient pas dû connaître. Assis au milieu de cette machine à remonter le temps version merguez, vous ne pouvez vous empêcher de regarder un peu partout, de Gustave à votre assiette jusqu’aux murs, entrecoupés de Moucharabieh derrière lesquelles on croirait presque apercevoir Humphrey Bogart, cigarette entre les dents, répondant à son interlocuteur du moment qu’il s’agit là du début d’une très belle amitié.

Rosalie

Zerda Café

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v