• lire l'article v

Le resto où les autres chefs vont dîner

Paname Délices | 16 Novembre 2019

Il paraît que les cordonniers sont les plus mal chaussés. Un proverbe peut-être juste dans le milieu de la chaussure, mais complètement à côté de la plaque dès qu’il est question de gastronomie. Les chefs cuisinent bien et s’y connaissent par-fai-te-ment.

La preuve chez Maison Sota, LE restaurant de cette fin d’année. Montée par l’ancien chef du Clown Bar, l’adresse est rapidement devenue l’une des plus prisées de Paris, tant et si bien que vous devrez bien attendre deux mois avant de pouvoir vous y asseoir. Tant pis, c’est bon. Et c’est beau, puisque Maison Sota est réellement une maison, simple, chic… Vraiment jolie. Un parfait écrin pour le service, ici digne d’un restaurant étoilé. Côté assiette, la maison impressionne encore plus, grâce à quelques spécialités telles que le pithiviers, un feuilleté préparé avec du gibier, des épinards, du foie gras et accompagné d’une purée de coings. À noter également, une poêlée de pieds de moutons sur une espuma de moelle délicieuse. Ou encore cette poire pochée au basilic et sa crème glacée, un dessert aussi frais que magique. Des arguments qui séduisent Gustave, presqu’autant qu’ils mettent l’eau à la bouche des grands chefs parisiens du moment, qu’on retrouve régulièrement chez Maison Sota. Et, plus rarement, chez le cordonnier.

Rosalie

Maison Sota

3, rue Saint-Hubert, 75011 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche pour déjeuner et dîner
Pas de choix à la carte ici mais un menu à 55 € le midi / 90 € ou 140 € le soir
Réservez par ici
La meilleure place ? Au comptoir en face du chef mais il faut préciser en réservant.
L'Insta est
HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v