• lire l'article v

Le resto pour récupérer après les soldes

Paname Délices | 26 Janvier 2016

En période de soldes, il vous arrive de retrouver Rosalie fourbue et, au souvent, déprimée car les poches vides. Entre le BM, Brand Bazar et autres réjouissances de Sèvres-Bab, il lui a fallu se battre avec des harpies, des 36 trop petits et sa conscience (cette blouse à 250€, si on y pense bien, ce n’est pas si cher…). Elle n’a plus l’énergie de choisir parmi les 200 restos de la rue du cherche-midi. A défaut d’une carte bleue en surchauffe, vous avez, heureusement, une adresse en poche.

Celle de François Gagnaire,  arrivé à Paris par l’hôtel Collectionneur, qui vient d′ouvrir Anicia, joli restaurant pour mettre à l’honneur les produits de sa Haute-Loire, en cherchant l’équilibre des contrastes entre moelleux et craquant ou terre et mer. Face à la purée, Rosalie passe, sous vos yeux, pas deux états bien différents. D′abord, la douceur de la chose semble la réconcilier avec l′existence elle-même. Puis la réalité refait surface et vous la voyez se souvenir qu′elle n′a plus le sou. Seul problème, elle a bien envie d’un dessert.

Gustave

Anicia

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v