• lire l'article v

Nos 7 livres de l'été

home

A force de vous fréquenter, Gustave vous connaît bien. Très bien. Mieux que le fond de sa poche. Peut-être mieux qu’il ne se connaît lui-même. Tellement bien qu’en scannant vos goûts de ces 20 derniers mois, il arrive déjà à savoir ce que vous allez aimer lire cet été. Quasi de la divination. Ou juste de l’amour.

Rosalie

Vous avez aimé "Glow"

Vous avez aimé "Glow"Vous avez aimé "Glow"

Dans la série Glow, une bande de nanas tapent fort en se mettant au catch et on a un peu hâte de voir si, dans la saison 3, elles mettent une vraie peignée à un gros lourd. Dans Le Pouvoir, roman fantastique de la fantastique Naomi Alderman, les femmes se découvrent un nouveau « muscle » qui leur permet de balancer des courants électriques. De quoi dézinguer les frotteurs en un clin d’œil. Ou à quoi ressemblerait le monde si les femmes devenaient physiquement plus fortes que les hommes.
--
Le Pouvoir de Naomi Alderman
En vente ici ou

Vous avez aimé "The Handmaid's Tale"

Vous avez aimé "The Handmaid's Tale"Vous avez aimé "The Handmaid's Tale"

Margaret Atwood n’a jamais été aussi célèbre et trendy que ces deux dernières années, auteur incontournable et totalement adaptable en série. Si vous avez déjà fait le tour de The Handmaid’s Tale et Captive (Netflix), vous pouvez assouvir votre appétit d’histoires fantastiques et délicieusement glauques avec ces neuf contes poétiques, satiriques et gothiques. Frisson garanti sur la plage.
--
Neuf contes de Margaret Atwood
En vente ici ou

Vous avez aimé "120 battements par minute"

Vous avez aimé "120 battements par minute"Vous avez aimé "120 battements par minute"

Le grand film coup de poing de Cannes 2017 trouve son écho dans les personnages hyper attachants du roman suédois N’essuie jamais de larmes sans gants, qui dépeint les existences brisées, solitaires mais toujours mues par une force de vie incroyable de ces hommes qui se découvraient séropositifs dans une société encore largement homophobe. Un beau texte qui va vous faire chialer dans les grains de sable.
--
N’essuie jamais de larmes sans gants de Jonas Gardell
En vente ici ou

Vous avez aimé "The People vs OJ Simpson"

Vous avez aimé "The People vs OJ Simpson"Vous avez aimé "The People vs OJ Simpson"

Le procès le plus fascinant des années 1990 vous a fait palpiter dans la série American Crime Story, alors vous allez dévorer le roman de Dominick Dunne qui retrace le procès d’OJ Simpson à travers les yeux d’un journaliste de Vanity Fair. Pour vous faire une nouvelle idée de l’Amérique.
--
Une autre ville que la mienne de Dominick Dunne
En vente ici ou

Vous avez aimé "Au revoir là-haut"

Vous avez aimé "Au revoir là-haut"Vous avez aimé "Au revoir là-haut"

Le film du fantasque Dupontel était super, mais notre cœur penche quand même pour le livre et l'histoire grinçante, touchante, mordante et drôle de ces deux types devenus d’improbables copains après la Grande Guerre et animés du même désir de revanche. Et, même si on sait ce qu’il va se passer, on transpire  avec Albert quand il est mal à l’aise. Donc presque tout le temps.
--
Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre
En vente ici où

Vous aimez toujours "Game of Thrones"

Vous aimez toujours "Game of Thrones"Vous aimez toujours "Game of Thrones"

Pour patienter jusqu’à l’ultime saison de Jeu de trônes, plongez-vous dans Les Rois maudits, ces super romans historiques qui démarrent par une malédiction balancée bien sèchement par un mec qu’on brûlait vif à la face de Philippe le Bel (début XIVe siècle), maudissant sa lignée sur 13 générations. Du love, de la trahison, de la baston et même du lol. Un cocktail parfait pour attendre le retour de Tyrion.
--
Les Rois maudits de Maurice Druon
En vente ici ou

Vous avez aimé "Dear White People"

Vous avez aimé "Dear White People"Vous avez aimé "Dear White People"

Le héros du plus célèbre roman de Richard Wright publié en 1945, Bigger Thomas, est condamné dans une Amérique raciste à vivre une vie en tout petit, sans droits et sans espace. Mais la rage l’habite, une rage qui ne le lâchera plus, qui vient des siècles d’esclavage, des injustices sans nom et qui trouve son écho dans tout ce qu’il se passe, tout ce qu’il se dit dans l'excellent Dear White People. Une belle grosse claque.
--
Un enfant du pays de Richard Wright
En vente ici ou

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v