• lire l'article v

Un petit coin de Venezuela au puces de Vanves

Paname Délices | 17 Mai 2017

Gustave est un chineur. Il rapporte chez vous des objets improbables et d’une autre époque qu’il trouve fascinants, quand vous les trouvez juste poussiéreux. “Mais si c’est génial, c’est un céphalomètre du XIXe siècle !” GÉ-NI-AL. Encore un objet qui vient s’ajouter à la “collection” de Gustave, entre une flûte globulaire dont il ne sait pas jouer et une cage à oiseau rouillée. Pas un mois ne passe sans qu’il veuille vous emmener au puces de Vanves vous faire découvrir sa caverne d’Ali Baba.

Heureusement, à une rue de là, le restaurant Galia, ses saveurs surprenantes aux influences vénézuéliennes et ses assiettes hyper visuelles lui feront oublier les tire-babas, bijettes et autres zirgouflexes des étals d’à côté. Tataki de bœuf à la sauce aux fraises, ceviches ou quatre-quart à la confiture de lait, les plats du chef, diplômé de l’école Ferrandi et formé dans les grandes maisons, sont dignes d′un très grand restaurant. Vous avez réussi : il ne pense même plus à mesurer votre crâne avec son céphalomètre. Inutile, vous venez de prouver votre intelligence.

Rosalie

Le Galia

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v