• lire l'article v

Une pause déj’ au Liban

Paname Délices | 24 Août 2016

Ce qui angoisse Rosalie, ce n’est pas tellement le bureau. Ce ne sont pas non plus les mails, les collègues ou les réunions. Ce qui l’angoisse le plus dans l’idée de “rentrée”, c’est la pause déj’. Le fait de devoir se retaper, pour la 100 000e fois, le menu de la brasserie d’en face qui commence à la lasser.

Comprenant sa détresse, vous avez donc choisi de l’emmener déjeuner ailleurs, quitte à arriver un peu en retard à votre poste cet aprèm’. Où ça ? Chez Liza. Un patronyme qui évoque tout de suite chez vous les explosifs débordements d’un certain arrière gauche champion du monde 98, mais se trouve en fait être le nom d’un cool resto libanais. Pas le petit (et certes sympathique) Libanais de quartier, mais un Libanais qui va plus dans les sphères du haut de gamme pour pas dire du luxe. La déco est léchée, le thème du “haut de gamme” est respecté et on voyage le temps de manger. La carte propose des plateaux de 5 mezzes, le plateau “du mois” ou la possibilité de composer son propre plateau. Vu les degrés qui s’accumulent sur le thermomètre, vous commandez immédiatement deux excellents thés glacés maison, avant d’opter, en dessert pour un flanc à la fleur d′oranger. Ravie d’être loin de sa brasserie, Rosalie ne vous voit même pas payer l’addition en toute discrétion. Un peu salée (35/40€ par tête), celle-ci ne gâche pas la réussite du déjeuner improvisé, mais vous rappelle, ironiquement, que pour un restaurant situé rue de la banque, il ne pouvait en être autrement.

Gustave

LIZA, le Libanais de luxe

 

 

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v